Les troisièmes Journées de la Géomatique, J-GEO 2017, sont organisés sous le thème « L’émulation africaine autour des données spatiales : transfert des technologies, appropriation des savoir-faire, renforcement des capacités ».

A travers ce thème, il s’agit de mettre en valeur la dynamique positive qui est actuellement en cours en Afrique pour l’appropriation et le transfert de compétences aux standards internationaux en matière d’acquisition, de traitement, de diffusion et de valorisation des données spatiales. Cette dynamique positive qui met en évidence une nouvelle génération de géomaticiens africains en émulation doit pouvoir être un moteur d’inspiration pour les jeunes et qu’il est donc important de promouvoir à travers une plateforme telle que les J-GEO.

Face aux défis et enjeux scientifiques et environnementaux actuels et futur (urbanisation, agriculture, déforestation, changement climatique, développement durable, etc.), les méthodes, techniques et technologies d’acquisition, de traitement, de diffusion et de valorisation des données spatiales pour alimenter la bonne prise de décision évoluent rapidement. Or ces défis scientifiques et environnementaux sont partagés à travers le monde et donc en Afrique. Les métiers et la pratique de la géomatique en Afrique doivent de ce fait en continue pouvoir se mettre à niveau à travers le transfert et l’appropriation régulier des méthodes, techniques et technologies nouvelles développées par les partenaires du nord. A ce titre, de nombreuses actions et initiatives sont en cours notamment en matière de formation des ressources humaines compétentes, mais aussi en matière de développement d’infrastructures de pointe et en matière de pratiques novatrices par une nouvelle génération de géomaticiens africains sur la base de standards internationaux.

Objectifs

Les Journées de la Géomatique 2017 portent les quatre (4) objectifs suivants :

  • Montrer les méthodes, techniques et technologies de pointe qui existent actuellement pour l’acquisition, le traitement, la diffusion et la valorisation de l’information spatiale face aux défis scientifiques et environnementaux présents et futurs ;
  • Montrer la dynamique et l’émulation positive actuellement en cours en Afrique pour l’appropriation et le transfert de ces méthodes, techniques et technologies novatrices ;
  • Faire participer et faire intervenir les jeunes (étudiants, professionnels, etc.)
  • Former différents publics cibles pour assurer une contribution concrète au renforcement des compétences locales ;
  • Intéresser, inciter les jeunes et catalyser plus d’émulation autour des métiers et la pratique de la géomatique.

ACTIVITES PREVUES

Les J-GEO 2017 mettrons un accent sur la valorisation des actions et initiatives portées par les jeunes (étudiants, jeunes professionnels, etc.). Pour assurer l’échange intergénérationnel et intercontinental en vue d’amplifier l’émulation, une place sera aussi accordée aux communications de spécialistes séniors africains et aussi internationaux. Comme cela a été le cas dans une moindre mesure en 2016, l’édition 2017 sera associée à des sessions de formations de haute qualité pour assurer une contribution concrète au renforcement des compétences locales. Ainsi, les J-GEO 2017 seront organisées autour des activités suivantes :

  • Communications techniques et scientifiques
  • Stands d’exposition (entreprises, centres de recherche, établissement de formation, etc.)
  • Sessions de formation (élèves, grand public, spécialistes)

Sessions de formation

Deux sessions de formation de haut niveau sont spécialement prévues. D’une part, il est prévu une session de formation spécialisée sur le traitement de données Radar et Lidar organisée conjointement par la NASA, l’ESA et l’AGEOS. Cette session de formation à deux niveaux, grand public et public spécialisé, fait suite à la campagne d’acquisition AFRISAR qui a consisté à collecter des données Radar et Lidar au moyens de capteurs aéroportés en vue de leur calibration avant leur embarquement sur des satellites dont le lancement est prévu dans quelques années. D’autre part, il est prévu une session de formation sur l’imagerie optique et radar en général avec le WGCapD du CEOS (Commitee on Earth Observation Satellites). Il s’agit d’une formation chaque année par le WGCap et sera organisée pour l’édition 2017 au Gabon par l’AGEOS dans ces locaux de NKOK.

RESULTATS ATTENDUS

A l’issue de ces IIIèmes Journées de la Géomatique, les résultats suivants sont attendus :

  • La participation d’un public plus important et diversifié ;
  • Une plus grande qualité des communications avec des intervenants d’horizons diversifiés à l’échelle nationale et internationale ;
  • La vulgarisation des méthodes, techniques et technologies novatrices actuelles et leur appropriation et transfert en Afrique;
  • Un nombre important de communications données par des jeunes;
  • La formation d’un nombre important de participants;
  • L’intéressement et la formation d’un nombre important de jeunes ;
  • La publication de l’annuaire interactif des spécialistes de la géomatique en Afrique ;
  • Le lancement de la plateforme nationale de Géomatique.

PUBLIC CIBLE

Le public cible comprend les divers spécialistes, experts, utilisateurs et bénéficiaires de la géomatique et du développement en général : chercheurs, enseignants, étudiants, techniciens, administrations, collectivités locales, sociétés et entreprises privées, ONGs, associations, communautés locales, etc.). Les J-GEO sont donc ouvertes à tous.

Programme prévisionnel